Accueil > Activités

Actualités courantes

10/022021

Retour sur le webinaire du 3 février 2021 | Les défis d'intégration des immigrants sur le marché du travail

Montréal

Le 3 février dernier, la section montréalaise de l’Association des économistes québécois s’associait avec le CIRANO et la Société canadienne de science économique pour un webinaire portant sur les défis d’intégration des immigrants sur le marché du travail. Pour l’occasion, nous avions à notre tribune, M. Brahim Boudarbat, professeur titulaire à l'École de relations industrielles de l'Université de Montréal, directeur de l'Observatoire de la Francophonie économique de l'Université de Montréal, Fellow de l'Institute of Labor Economics (IZA), chercheur et Fellow CIRANO, M. Daniel Parent, professeur titulaire au département d’économie appliquée de HEC Montréal, chercheur et Fellow du CIRANO et du Center for Research and Analysis of Migration, et Mme Mireille Paquet, titulaire de la Chaire de recherche en politique de l’immigration de l’Université Concordia et professeure agrégée de science politique à l’Université Concordia.

Brahim Boudarbat a présenté les résultats d’une expérience contrôlée visant à évaluer s’il existe une discrimination à l’embauche de jeunes Maghrébins sur le marché du travail québécois. L’expérience a démontré que l’exclusion des Maghrébins se fait essentiellement au moment de la sélection à la lecture des CV. Toutefois, lorsqu’ils sont sélectionnés et obtiennent un entretien d’embauche, les compétences des candidats maghrébins semblent être évaluées de la même manière que celles des candidats Franco-Québécois. M. Boudarbat identifie plusieurs facteurs expliquant cette discrimination dans la première étape, la sélection sur la base des CV, dont l’une des principales est la perception des employeurs quant aux réelles compétences linguistiques des candidats Maghrébins.

La présentation de Daniel Parent portait sur l’écart salarial entre natifs et immigrants, selon le pays d’origine de ceux-ci. À partir d’une base de données administratives employeurs-employés, l’étude coécrite par M. Parent utilise un modèle de décomposition afin d’expliquer l’évolution des écarts salariaux entre natifs et immigrants. L’étude tente de comprendre et d’évaluer le rôle des employeurs dans ces écarts. Si les écarts salariaux sont significatifs dans les premières années d’immigration, M. Parent constate que les salaires des immigrants et des natifs convergent par la suite. Les auteurs concluent que les politiques salariales des employeurs n’ont pas de rôle dans cette évolution et que l’explication la plus significative réside dans le mouvement vers les firmes à plus haut salaires.  Enfin, il a présenté des graphiques comparant les taux de chômage relatifs des immigrants versus les natifs pour le Québec et l’Ontario, le constat étant que les difficultés d’intégration semblent plus importantes au Québec. En effet, depuis 2001, l’écart est toujours plus grand pour le Québec, et ce, pour chaque niveau de scolarité.

Enfin, Mireille Paquet a présenté les deux principaux modes de gestion des entrants : l’immigration en deux étapes et le système de sélection basé sur le capital humain et la demande (entrée expresse). Dans le premier cas, ayant d’abord acquis une expérience de travail ou ayant étudié au pays avec un permis temporaire, les immigrants ont de meilleures compétences linguistiques et connaissances du marché : leur intégration s’en trouve donc améliorée. L’entrée expresse, par sa nature sélective, mène également à des résultats positifs, surtout pour les immigrants avec un niveau de scolarité élevé. Mme Paquet a discuté des avantages et des enjeux des deux approches principalement sur la base de l’expérience canadienne et de la nécessité de suivre et d’évaluer les effets des politiques en place sur l’intégration des immigrants.

Les échanges ont été animés par Henri Thibaudin, co-fondateur de Dameco et membre du comité exécutif de la section de Montréal de l’Association des économistes québécois. Durant ces échanges, les chercheurs ont discuté de la sous-exploitation des apports potentiels des immigrants au développement de l’économie québécoise, et des politiques pouvant être mises en œuvre pour améliorer la situation.

PRÉSENTATIONS DES CONFÉRENCIERS : 

Y a-t-il discrimination à l'embauche des jeune Maghrébins au Québec? Résultats d'une expérience contrôlée à Montréal 
par Brahim Boudarbat, Université de Montréal et CIRANO

Écarts salariaux entre immigrants et natifs : le rôle des employeurs 
par Daniel Parent, HEC Montréal

Politiques de sélection et intégration économique des immigrants 
par Mireille Paquet


>> PAGE DE L'ÉVÉNEMENT